Bienvenue dans l'Antiquité mythologique

Rentrez dans le monde antique au coeur de grandes civilisations et vivez des moments intenses!
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merménide

avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : Anatolie
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Le départ   Dim 14 Oct - 21:40

La paix de Callias avait été signée avec les Grecs après l'assassinat de Xerxès. Son fils, Artaxerxès, n'eut d'autres choix que de capituler devant Athènes, cédant ainsi la côte Ionienne, qui priva les Perses des sites de pêches de la mer Égée. Bien qu'il y a encore la mer noire, la côte Grecque en Asie Mineure nuirait à une autre offensive contre les Grecs. Bien sur, il y avait la Macédoine, qui s'était directement rendu à Darius, mais les Athéniens surveillaient bien le nord. La Grèce avait ainsi toujours fait face à la Perse et, après ce traité, Merménide était déterminé à venger Xerxès et Darius. Il avait rassemblé une grande armée principalement constituée de guerriers karas, d'archers, de nobles et une petite minorité d'immortels. Ses coffres étant vides, il ne put acheter d'éléphants ni de chameaux. Son armée était donc concentrée sur l'infanterie, que les Grecs pouvaient facilement contrer, surtout les Spartiates. Mais Merménide concentra une bonne partie de ses coffres dans les armes de siège. Les hoplites Grecs étaient lents, ce qui laissait le temps aux mangonneaux de projeter d'énormes pierres et d'en écraser une bonne partie. Un infime corps de son armée était constitué d'une cavalerie légère qui pourrait s'avérer utile afin de briser une retraite. En tout, il possédait 40 000 hommes, ce qui incluait les fantassins, cavaliers et porteurs d'armes de siège ( échelles, balistes, mangonneaux, béliers ). Tous ces éffectifs ne servaient pas à envahir la Grèce mais bien à reprendre l'Ionie aux Athéniens.

Les guerres médiques terminées, les cités-états grecques recommencèrent leurs bagarres habituelles, ce qui laissait du temps à Merménide et son armée. Artaxerxès accepta de soutenir le commandant Perse en lui passant une centaine de chars à faux. Merménide quitta Persépolis avec ses forces importantes et s'arrêta à Babylone, Assour et traversa le fleuve de l'Euphrate. Il fit un autre arrêt à Karkemish où il trouva du soutient pour sa campagne, c'est à dire 2000 chameliers et 15 éléphants. Après l'arrêt de Karkemish, l'armée de Merménide montèrent des campements tous les soirs. En trois mois, ils arrivèrent à Pergame, près de la Grèce d'Asie, où encore 10 000 guerriers karas se joignirent à lui. Désormais prêt pour le combat, Merménide attendait la bonne occasion pour attaquer, espérant ainsi agrandir à nouveau l'immense Empire Achéménide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemonderomain.keuf.net
Cryos

avatar

Nombre de messages : 5
Localisation : Dans Athènes....
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Mer 17 Oct - 15:13

Cryos se promenait tranquillement au milieu d'une forêt de palmiers lorsqu'il entendit des murmures lointains. Il galopa alors dans la direction et s'arrêta à l'orée du bois, obnubilé par la vision qui se présentait à lui.
Il vit alors un vaste campement, très certainement des Perses à en juger par le style des tentes et des habillements guerriers.
Il s'approcha prudemment jusqu'à un feux de camp où un homme à l'aspect riche et puissant se réchauffait les mains. Tout les homes le regardait sur son passage, il est vrai que les centaures ne courent pas la Perse , mais néanmoins Cryos aimait les voyages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grecathena-forum.bbactif.com/
Adair

avatar

Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Jeu 18 Oct - 0:46

De retour de l'un des ses éternelle voyage, Adair, doubla une armée somme toute pacifique en route vers la grèce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merménide

avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : Anatolie
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Jeu 18 Oct - 2:49

Le campement avait été dressé près de Pergame. Il ne voulut pas s'installer dans la ville car, même dans l'Empire, certains avaient l'audace d'assassiner des hommes importants, comme Xerxès lorsqu'il fut victime d'intrigues de Palais. Le campement était gigantesque et ne risquait pas de passer inaperçu. Il équivalait Pergame en superficie !

La nuit tombée, Merménide et ses troupes firent brûler les résidus d'arbres qui avaient servis à fortifier le camp et purent monter un véritable feu de grève, qui pouvait être vu plusieurs mètres plus loin. Lorsqu'un être bizarre aux yeux des hommes entra dans le campement sans se douter qu'il s'agissait de la véritable puissance Perse, il arriva près de Merménide, qui se leva aussitôt. Il était scpetique, un corps d'homme mélangé à celui d'un cheval, ça donnait l'impression de rêver. Mais peut-être pouvait-il l'enrôler dans son armée, qui sait, peut-être bien qu'il deviendrait un symbole de la puissance Perse et, par sa trouvaille, Merménide deviendrait riche. Les Perses ne connaissaient que peu ces créatures légendaires qui peuplaient la Grèce.

- Euh, bonjour, dit Merménide. Que venez-vous faire ici ? Vous voulez entrer dans mon armée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemonderomain.keuf.net
Cryos

avatar

Nombre de messages : 5
Localisation : Dans Athènes....
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Jeu 18 Oct - 22:16

Le centaure se déplaçait avec élégance au milieu de la foule d'hommes qui s'était rassemblée autour de lui, le fixant comme un trésor sortis des tréfonds de la terre.
Il s'arrêta alors face à Merménide, faisant retentir ses sabots sur le sol sablonneux, soulevant sur son passage une gerbe de poussière qui vint mourir dans l'âtre du feu de camp.

- Je vous salue bien bas! , il s'incliana alors ; pliant ses deux jambes antérieures tout en tenant ses deux bras respectueusement sur son torse.

- Je m'appelle Cryos, je viens de Grèce mais mes voyages incessants m'emmènent souvent à découvrir des choses formidables, tout en disant ces mots il embrassa du regard le vaste campement de guerriers, l'un des plus importants qu'il n'eût plus vu depuis la guerre de Troie, où tout les rois de Grèce s'étaient réunis.

- Je ne viens pas ici pour la guerre, et je ne la promouvoit encore moins. Je voudrais simplement, afin d'étancher ma curiosité, savoir vos motivations , vos plans et buts ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grecathena-forum.bbactif.com/
Merménide

avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : Anatolie
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Ven 19 Oct - 15:25

Merménide fut déçu d'entendre le centaure refuser son offre. Mais il avait plus d'un tour dans son sac et il allait tous faire pour que cette créature soit sous son aile. Elle disait venir de Grèce, alors peut-être pourrait-elle lui faire des rapports d'éclairage car, connaissant le terrain, le centaure pourrait dire aux Perses à quoi ils doivent s'attendre. L'armée de Merménide était puissante mais il fallait une bonne stratégie pour vaincre ces puissants Grecs.

- Cher Cryos, je mène cette campagne pour reprendre ce qui appartenait à la Perse, c'est-à-dire la côte Ionienne et, si l'occasion le permet, peut-être la Grèce.

Sans savoir si ce but repousserait le centaure, Merméniode sortit de son sac cinq talents d'or. Un talent pouvait au moins valloir 40 drachmes.

- Vous dites venir de Grèce. Alors aimeriez-vous servir d'éclaireur à mon armée. Vous devez connaître le terrain comem le fond de votre poche ! Alors, pour vous stimuler à vous joindre à moi, je suis prêt à vous donner 5 talents d'or. De plus, la tâche d'éclaireur ne touche pas les batailles ! Qu'en dites-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemonderomain.keuf.net
Cryos

avatar

Nombre de messages : 5
Localisation : Dans Athènes....
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Sam 20 Oct - 11:13

Le centaure resta sceptique face à la proposition, les pièces d'or lui faisait briller les pupilles, m'enfin il était, comme tout membres de sa race, un être malin et fourbe.
Il étira un large sourire.

- Hmmm... des pièces d'or dites-vous ! Ce serait bien tentant mais voyez-vous, je ne suis guère attiré par l'or, ce qui m'importe c'est la boisson et les femmes! De plus ma vie est assez riche comme ça , dit-il en rigolant.

- Et puis comment pourrais-je vous faire confiance ?! La fourberie perse est bien connue en Grèce et ça en devient même une légende. Tout les grecs se moquent de votre peuple.

Il s'étira alors, posant discrétement sa main droite sur son épée, accrochée sur son flanc.
Le machiavélisme perse était un trait de caractère chez eux, valait mieux se méfier.

- Car voyez-vous je ne serais pas prêt à voir ma chère Grèce fondre en sang sous mes yeux, ce pays est beau ,et puis faut dire que les Spartiates font déjà assez de dégâts comme ça, il sourit alors à Merménide.

- Une autre propsition peut-être ? , il se mit alors à rire, presque de manière insolente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grecathena-forum.bbactif.com/
Merménide

avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : Anatolie
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Dim 21 Oct - 3:08

Devant les remarques arrogantes de Cryos, Merménide changea d'expression. Il n'était plus interessé à enrôler le centaure dans son armée mais une autre proposition vint sortir des lèvres du Perse.

- Les Spartiates tu dis ! Ils font des ravages sur la Grèce. Ce sont eux qui ont humilié le roi précédent avec 300 hommes aux Thermopyles, eh bien j'attaquerai Sparte en premier. Sur un champ de bataille, les valeureux Spartiates ne doivent pas être ce qu'ils sont entre deux falaises. Si je vainc leur ennemi juré, croyez-vous que les Athéniens vont nous apprécier davantage et craindre davantage les Perses et, comment dire, ne plus rire de nous comme ils le faisaient.

Maintenant que le centaure n'avait plus rien à faire au campement, des lanciers s'approchèrent petit à petit vers lui. Les lances acérées étaient vis-à-vis son poitrail et tenaient à l'éloigner.

- Bientôt, la Grèce va connaître ce qu'est la vrai terreur des peuples vaincus par les Perses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemonderomain.keuf.net
Clopity

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : Alsace (67)
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Dim 21 Oct - 16:14

Un Athénien derrière une forêt s'était caché de cette discution...Il sortit de la forêt.Derrière lui des centaines d'hoplites le suivait.

- Qui êtes-vous pour insulter mon peuple ? J'ai entendu vos récits mécréant ! Je suis en recherche du tueur de mes parents. J'ai entendu dire que ce serait bien un Perse qui s'était installé en Crête qui avait ordonné cet ordre. Aujourd'hui je viens ici, en tant que Capitaine d'Armée contre to narmée Perse !

Il commença à reculer pour se placer dans les rangs de son armée.

- HOPLITE ! Formation !

D'un coup, tous brandire leurs lances, boucliers collés. Des archers de la forêt étaient prêt à tirer en cas de problème.

- Perse ! Recule ou tu te prendra mon armée ! Et toi le Centaure, mets toi derrière nous. On va te protéger ! Même si on n'aime pas les centaures, on va t'aider, Athénien !
Les Spartiates ont gagné un efois contre vous : ON LE FERA DE MEME !!!


Que Hadès puisse les garder en vie si les Perses s'avance...Clopity est plein de force...Et ses objets offerts d'Hadès veillent sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mythinimaux.hostarea.org/index.php
Merménide

avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : Anatolie
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Mar 23 Oct - 4:29

Merménide fut pris de surprise et d'hilarie. L'Athénien était pathétique selon le Perse. Il devait avoir une armé, quoi, de plusieurs dizaines de milliers et il avait attaqué avec une simple poignée de centaine d'hoplites son campement. Il était du à une mort certaine ! De plus, la ville de Pergame avoisinait le campement Perse s'il se passait quelque chose. Mais avant de passer au massacre, Merménide essayerait d'être gentil.

- Ouais, les Spartiates ont déjà vaincu avec les Athéniens une armée abandonnée par son roi. Et toi, tu comptes vaincre une armée de plus de 50 000 effectifs avec cette poignée d'hoplites fous. Je m'aurais attendu à mieux des défenses de l'Ionie...

Le Perse se permit d'échapper un petit rire pendant que ses guerriers brandissaient leurs glaives vers les hoplites et les encerclaient.

- J'ai une petite proposition à vous faire, fou d'Athénien que vous êtes. Si vous refusez, tes hoplites vont périr mais pas toi ! Non, toi nous allons te réserver une petite surprise. Bon, ma proposition est celle que tu pourrais être mon mercenaire. Regarde, je pourrais te payer un talent d'or par mois et voilà, tu serais un homme riche. Je vais me promettre également de ne ravager que Sparte si la chance me permet d'envahir la Grèce. Athènes ne subira aucune attaques et tu transmettera ce message au conseil si ça te plaît ! L'Empire Perse et Athènes pourraient être les maîtres du monde connu si nous serions ensemble. Imagine la conquête glorieuse de l'Inde, une exploration au coeur de l'Europe.

Merménide en mettait un peu trop mais c'était réalisable. Hormis le chef un peu ambitieux, les soldats se tenaient prêt au combat s'il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemonderomain.keuf.net
Clopity

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : Alsace (67)
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Mar 23 Oct - 22:11

Clopity en fut fort surpris ! De même qu'il ricana :

- Ah ah ah ! Perse, je te vois bien abile avec ta langue. L'es-tu avec ta lance ? Nous, Athéniens défendons la Grèce pour une seule chose : La survie.
Si tu veux que je me retire, tu vas peut-être m'aider. Donne moi le nom du perse installé en Crête depuis une quinzaine de douzaine de lunes (15 années). C'est tout ce que je veux.


Clopity donna un ordre de baisser les armes pour ne pas parraître trop offensif.

- L'argent, aucunement besoin. J'en suis l'un des plus riche d'Athènes. Si tu veux te battre, apporte ta flotte navale sur l'eau. Evite tes pertes perses. Tes soldats ont des fils, une femme, et parents. Les miens aussi mais ils ont plus de courage et une meilleure force. Donne moi le nom de tes perses installés en Crête.

D'un coup il reagrde Cryos, le centaure. Il lui jeta un air plutôt neutre même si au fond de lui, c'était sa pire espèce au monde.

- Toi, l'homme au corps de destrier, pars. Tu as la vie sauve. Et pour to ncourage face à ce perse, je t'accorde une complaisance. Maintenant pars.
Quand à toi le Perse, quand vas-tu me répondre ? Veux-tu une lame dans ta gorge ? Courage perse, parle donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mythinimaux.hostarea.org/index.php
Merménide

avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : Anatolie
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Mer 24 Oct - 4:27

Merménide refusa de répondre à l'Athénien. En effet, il connaissait ce Perse qui habitait la Crêtre. Il avait été son gendre durant les guerres médiques et parmis les vaincus de Salamine où il attérit en Crêtre après le naufrage. Merménide, lui, avait suivi l'armée jusqu'à Platée avant de parcourir une énorme distance jusqu'à Byzance qui était redevenue Athénienne. Le Perse laissa Clopity faire son noble jusqu'à ce qui lui lance une menace.

- Cesse de me lancer des ordres vermine des terres vertes ! dit-il à haut ton. Je connais ce Perse installé en Crêtre et je peux te jurer que tu ne vas pas lui toucher. De plus, je ne suis pas assez fou pour te provoquer en bataille navale alors que je peux te massacrer sur le champ. Maintenant, tes hommes vont mourir. Fais ta prière...

Merménide se préparait à savourer le moment, voyant ses lanciers perses s'approcher des hoplites Athéniens qui tentaient de les repousser avec leurs sarisses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemonderomain.keuf.net
Clopity

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : Alsace (67)
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Mer 24 Oct - 7:38

Clopity le regarda d'un air plutot interrogatif :

- Moi te faire des menaces ? Ces sont tes soldats qui avancent ! Hoplites, retour à Athènes. Aucune envie de sang qui coule aujourd'hui.

C'est alors que le Perse ne vit pas les archers sortir de la forêt. Ils étaient autant qu'il y avait d'hoplites. Tous prêt à tirer en cas d'attaques de perses. Ils repartirent tous en arrière. Presque aucun mouvement.

Mais pourquoi s'est-il retiré ? Peut-être que rien que les paroels du perse l'on aidé...A moins que ce soit une ruse ? Clopity est toujours imprévisible. Même ses soldats ne le comprennaient pas.

Le retour Athènes arrive...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mythinimaux.hostarea.org/index.php
Merménide

avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : Anatolie
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Jeu 25 Oct - 3:33

Merménide ne laissa pas Clopity s'enfuir. Les portes du campement étaient fermées et les archers avaient intérêt à ne pas se mêler de la partie sinon les palissades allaient régurgiter leurs flèches. En voyant l'audace de l'Athénien, le Perse décida de l'utiliser comme monnaie d'échange contre Athènes. S'il était vraiment un homme riche de la ville, le grand empire Athénien ne voudrait pas le perdre. Il allait donc profiter de l'occasion pour reprendre l'Ionie aux Grecs. Pour l'instant, c'était tous ce qu'il voulait, rien de plus. Il n'allait pas attaquer la Grèce d'Europe tant qu'il ne serait pas prêt et les deux dernières guerres avaient été des désastres. Contre les Grecs, ce n'était pas la quantité qui comptait mais la qualité.

- Pas si vite que ça, Athénien. Je n'en ai pas fini avec toi. Je te déclare prisonnier et si tu t'y oppose, vous serez tous massacrés, excepté toi qui sera quand même prisonnier ! Alors voilà, si tu veux sortir d'ici, Athènes devra nous céder l'Ionie. Y parrait que tu es un homme riche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemonderomain.keuf.net
Clopity

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : Alsace (67)
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Jeu 25 Oct - 19:47

Clopity ricana.

- Non mais tu crois que je suis venu qu'avec ça ?

Des rires autours de tous les hoplites se firent !

- Dis moi, Athènes n'es pas si bête pour nous laisser comme ça partir. Perse, as-tu pensé à regarder derrière ta ville ?

Alors à ce moment là, un grand cor retentit. C'était de l'autre côté de ce camp. Une grande armée de cavalier déboula avec derrière des milliers de soldats, pas d'Athènes, mais de toute la Grèce.

- Perse, après la mort de Léonidas, la Grèce s'est réunie. Et justement ceci se déroule à Sparte ! Nous avions appris ta belle arrivée. Alors je me suis dis que, on pouvait se marrer.
Les cavaliers arrivèrent sur la porte arrièrale. Il la détruisère, ce qui permit à l'armée de l'autre côté de la ville d'encercler les soldats Perses.

- Perse, laisse moi te poser uen question...Tu n'es pas bête je crois ?
Alors laisse nous partir. Sinon la volée de flèche sera bien mrotelle, et toute mon armée est constitué ici de 20 000 hommes d'hommes non athéniens. Avec 8 000 Athéniens, on obtient 28 000 !! Bravo ! 1 pour 2, sachant qu'un grec est plus puissant que les tiens...Ca fait ? Une marrée de sang perse !

On choisit quoi ?? Smile Toute tentative te sera fatale. Tu bouges, tu meurt. Allez, laisse nous partir.


Il lui fit un gros sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mythinimaux.hostarea.org/index.php
Merménide

avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : Anatolie
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Ven 26 Oct - 2:50

Le Perse se moqua presque de l'Athénien. Il avait oublié qu'il n'y avait pas que des hommes dans l'armée Perse et que, rien qu'en infanterie, ils étaient le double de l'armée à Clopity. De plus, les lanciers pouvaient facilement faire tomber un cavalier. Un éléphant n'était pas très dur à réveiller, il parrait. Mais Merménide ne voulait pas se retrouver assiégé dans son campement, il fallait choisir un champ de bataille où tous les deux auraient le temps de se préparer et ainsi s'affronter. Si Clopity refusait, il périrait plus vite qu'il ne le penserait.

- La Grèce toute réunie, vous disez ? Le centaure qui est venu me rendre visite tantôt m'a dit que les Spartiates faisaient beaucoup de ravages en Attique, alors ce n'est que contre les Perses que vous vous unissez. Et comme nous ne sommes pas aux Thermopyles, tes soldats sont aussi bon que mes immortels et mes nobles, donc c'est du 1 contre 1 ! De plus, j'ai le double de ton équipement ! Mes chars à faux et mes éléphants feront vite une bouchée de tes stupides hoplites et mes lanciers feront tomber ta cavalerie. Mais avant de nous battre, je vais te laisser choisir ton cimetière. Tu as deux choix, aller là-bas à quelques kilomètres de Pergame et de mon campement ou mourir ici.

Derrière Merménide, deux éléphants remplis d'archers attendaient les ordres. Les lanciers menaçaient les cavaliers et les chars à faux étaient prêts à partir. C'était maintenant à Clopity de choisir où il allait se battre, ou mourir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemonderomain.keuf.net
Adair

avatar

Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Sam 27 Oct - 3:14

Adair observait la scène tranquillement dnas un autre lorsqu'il dit, aprés avoir planté un fléche a l'exact milieu des deux pied de merméneide :

-Sache que la prochaiine est pour ton coeur, je ne suis pas athenien, mais grec, tout de même, S'il le faut j'en appelerait a la puissance d'appollon pour proteger la grèce.

Une deuxième fléche était deja enclenché sur son arc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merménide

avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : Anatolie
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Sam 27 Oct - 4:59

Merménide eut un sursaut lorsqu'une flèche se planta dans la terre, en dessous de ses jambes. Là, il avait la preuve que la Grèce entière était unifiée sous une seule aile. Mais le perse n'avait pas peur de Adair car, derrière lui, les archers sur éléphants avaient déjà tous bandé leur arc, tirant si le Grec osait l'assassiner.

- Grec, baisse ton arc. Ce serait une folie de me tuer et d'être transpercé de mille et une flèches ! J'ai plus de ressources que toi, avoue-le, alors ne fait pas l'imbécile et rejoint ton commandant !

Merménide attendait toujours la réponse de Clopity, qui semblait songeur. Le Perse planifiait déjà sa victoire et le champ de bataille qu'il avait choisi était à son avantage, il n'y avait pas de doute. Pergame enverrai des renforts s'il se voyait vaincu.

- Alors Athénien, tu as réfléchi à ma proposition ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemonderomain.keuf.net
Clopity

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : Alsace (67)
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Sam 27 Oct - 19:27

Clopity restait perplexe... Il baissa la tête...La crête des poils de chevaux sur son casque cachait son visage. Il murmurait :

- J'ai une jeune fille à protéger...Impossible de mourir.

Il regarda alors autour de lui. Ce qui était bien c'est que son armée entourait les perses. Mais d'un coup :

- HOPLITE ! BOUCLIER !!!

Puis le ciel devint noir...Une volée de flèches apparut. Tous les hoplites cachaient sous les boucliers. Après la fin de cette volée, nombruex de perses moururent mais certains dont ce roi perse réussirent à se protéger. Les lanciers se jetèrent sur les éléphants. Prient de peur, certains reculèrent et détruisèrent des baraquements. Clopity accompagné de 2000 soldats fonça sur Mermédine et les survivants perses. Quand à l'arrière, toute la cavalerie allait vers les Chars et les hoplites fonçait sur l'armée de Mermédine aussi.

Une bataille infernale commença. Quand Clopity vit Mermédine, il le vit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mythinimaux.hostarea.org/index.php
Merménide

avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : Anatolie
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Sam 27 Oct - 20:05

Merménide eut un petit ricanement lorsque Clopity dit qu'il avait une fille à protéger. Il n'eut pas le temps de réagir qu'une immense vollée de flèches couvrit le camp Perses. Ce fut surprenant ! Non seulement beaucoup de Perses périrent mais aussi des Grecs qui n'avaient pas brandit leur bouclier à temps. Dans cette attaque surprise, trois mille fantassins perses perdirent la vie. Les chars à faux furent attaqué par la cavalerie mais surent se délivrer en faisant galopper leurs chevaux qui avaient des lames sur le poitrail, ce qui permettait de balayer les hoplites et les chevaux imprudents. Ceux qui allaient de côté trop près étaient surpris par les lames des roues. Les éléphants furent pris de sursaut lorsque plusieurs hoplites tentèrent de les faire tomber mais les archers purent les protéger et des immortels et des nobles arrivèrent pour les protéger. Merménide, tant qu'à lui, s'en était sortit de peu. Clopity put le voir grimper sur un éléphant et se réfugier avec les archers qui prirent par surprise les Athéniens. Les chameliers et la cavalerie ne tardèrent pas à se mêler de la partie. Chaque chameaux pouvait embarquer deux hommes, un qui manipulait l'animal et l'autre qui tirait des flèches. Après cette attaque surprise, les Perses purent se rééquilibrer en gardant l'avantage numérique.

- MASSACREZ-LES ! cria Merménide. NE LAISSEZ AUCUN SURVIVANTS ! TUES LES TOUS !!!!!!

De nombreuses vollées de flèches arrivèrent de partout. Les archers de chaque côtés s'ééchangeaient leurs projectiles et le campement était dans le bordel. Au loin, la cité de Pergame préparait son armée. Clopity avait pris Merménide par surprise, certes, mais les pertes commençaient à être lourde de chaque côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemonderomain.keuf.net
Clopity

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : Alsace (67)
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Sam 27 Oct - 20:56

L'affront était fort. Puissant. Les coups fermaient les bruits extérieurs. On n'entendait que des cris ! Des fracas de bouclier ! Des lames...Des cris de mort...
Même si des renforts arrivaient de chaque côté, la guerre ne donnait aucun vainqueur. Quand soudain l'armée avec Clopity reforma les rang. Une ligne IMPLACABLE ! Ils poussaient, poussaient...Sans s'arrêter...Cm par cm...Pas par pas...Aucun ne tombait...Du moins ce qui poussaient. Certains luttaient sur les bords pour éviter de percer ce rang formidable bien formé.

Clopity aperçu Mermédine...Reculant...Il fonça...Tous les perses sur son chemni mourraient par sa lame...Les rangs grecs suivaient le pas. Quand soudain :

- HOPLITE ! MAINTENANT !

Un voile de lance arrivait du ciel ! Les hoplites avaient lancait leurs lance ! Ce qui permit d'avancer comme les perses se protégeait du ciel et non des coups d'épées des hoplites alors allégés !

L'armée de derrière connaissait quelques difficultées mais rien n'était plus dur. La cavalerie d'un sergent se détacha. Environ 500 hommes. Ils prirent par l'arrière l'armée qu'essayait Clopity de percer. Une aide implacable...Conduisant Mermédine à se replier...Mais où ?? Il était cerné.

- Enfin Perse, je vais t'arracher la langue... Mais je n'ai pas envie...Non c'es tque je ne peux pas !

Un grand cor rugit. La trêve arriva. Personne ni perse, ni grecs ne combat lorsque le soleil devient rouge. La fin de la guerre sonna.

- ATHENIENS ! Retour à Athènes. Et toi le Perse, profite. Soldats, ramassez nos camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mythinimaux.hostarea.org/index.php
Adair

avatar

Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Dim 28 Oct - 0:41

Adair, avait tirer fléche sur fléche, tuant a chaque flèche un archer sur éléphant.
Devant le desastre, il se mit a prier son dieu Apollon de venir en aide au malheureux.
Le vil Merménedide avait fuit sur un éléphant, comme un lache, comment les soldat perse pouvais suivre se général corpulent et lache ?

La reponse d'Apollon pour les malheureux fut de rougir le ciel, ...
Les combats stoppèrent et chaque camp, rammasa ses bléssés et honora ses morts. La prochiane bataille était imminente, elle serait encore plus sanglante au vue des giefs de chaque camps.

Ne supportant pas la violence ayant pour seul but l'ego des hommes, Perses ou Athéniens, Adair s'isola dans le bois à la recherche de la paix, pour mieux preparer la prochaine bataille contre la cruauté pur venu d'orient, ...
Ses prières a Apollon furent entendu pour la prochaine bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merménide

avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : Anatolie
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Dim 4 Nov - 3:59

Merménide était maintenant cerné dans son éléphant. Même si son armée résistait, lui, était du à une mort certaine. Ce clopity s'était avéré plus rusé que lui sur ce chapitre, mais il n'allait pas se laisser abattre, ça non ! Lorsque l'Athénien annonça à ses soldats le retour à Athènes et qu'il ordonna de ramasser leur camarades, Merménide eut un léger sourire.

- Vos camarades morts au combat sont nombreux, sale Athénien ! Tu aurais pu me tuer, ça aurait rien changé, excepté le fait que Artaxerxès aurait prit connaissance de la mort d'un de ses généraux et aurait été en colère. Maintenant vas-t-en avant que l'envie de tuer un jeune adolescent pique les défenses de mon éléphant. Vas raconter ce match nul à Athènes, n'oublie pas de détailler tes pertes plus nombreuses que les miennes !

Effectivement, les Perses avaient tué beaucoup d'Athéniens. Le fait que les pertes soient plus lourdes du côté adverse était que l'armée de Merménide était plus nombreuse. Il avait prétendu avoir perdu moins d'hommes mais c'était pareille des deux côtés. Il laissa ainsi partir Clopity et le soleil montra ses premiers rayons. Il permit à ses hommes de ramasser les morts, rallumer le feu avec ceux-ci et ensuite nettoyer le campement pour après se reposer. Il allait attendre un peu que son armée se remettre du rude combat et allait attaquer l'Ionie. Ce n'était pas cinq mille morts qui allaient arrêter le grand Merménide, non, il allait reprendre l'Ionie et ainsi attirer le regard d'Artaxerxès. Ensuite, peut-être allait-il envoyer du renfort en Crêtre afin de soutenir son armée. Son adversaire Athénien brûlait d'envie de se venger et Merménide ne voulait pas que son ami meurt s'il voulait du ravitaillement durant sa campagne en Grèce. Pourquoi traversait-il pas la mer Égée ? C'était à cause de la ligue de Delos qui avait été créée pour chasser les Perses de la mer Égée. Il ne fallait pas s'attarder à elle et attaquer le centre : Athènes et Sparte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemonderomain.keuf.net
Clopity

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : Alsace (67)
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Lun 5 Nov - 10:22

Laughing Non mais tu crois quoi là mon pote XD Hey ! Moi je tue ! Je fuis pas XD Tricheur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mythinimaux.hostarea.org/index.php
Merménide

avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : Anatolie
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Le départ   Mar 6 Nov - 3:28

Wow, je m'appuie sur ton texte Rolling Eyes

Tu as dis que tu retournais à Athènes en ramassant tes camarades, alors voilà cheers

J'ai jamais dis non plus que tu fuyais Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemonderomain.keuf.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le départ   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le départ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'Antiquité mythologique :: Chez les Perses... :: Persépolis, la capitale-
Sauter vers: